Modèle de communion

Posted by admin on February 13th, 2019 in Category Uncategorized (no responses)

En outre, l`appartenance à une église particulière ne contredit jamais la réalité que, dans l`église, personne n`est un étranger (46): chaque membre des fidèles, en particulier dans la célébration de l`Eucharistie, est dans son église, dans l`église du Christ, indépendamment de qu`il appartienne ou non, selon le droit canonique, au diocèse, à la paroisse ou à toute autre communauté particulière où se déroule la célébration. En ce sens, sans empiéter sur les réglementations nécessaires en matière de dépendance juridique (47), celui qui appartient à une église particulière appartient à toutes les Eglises; puisque l`appartenance à la communion, comme l`appartenance à l`église, n`est jamais tout simplement particulière, mais par sa nature même est toujours universelle (48). 13. l`évêque est une source visible et un fondement de l`unité de l`église particulière confiée à son ministère pastoral (55). Mais pour chaque Église particulière d`être pleinement église, c`est-à-dire la présence particulière de l`église universelle avec tous ses éléments essentiels, et donc constitué après le modèle de l`église universelle, il doit y être présent en elle, comme un élément approprié, le suprême autorité de l`église: le Collège épiscopal «avec leur tête, le souverain pontife, et jamais en dehors de lui» (56). La primauté de l`évêque de Rome et le Collège épiscopal sont des éléments appropriés de l`église universelle qui ne sont «pas dérivées de la particularité des Eglises» (57), mais qui sont néanmoins intérieures à chaque Église particulière. Par conséquent, «nous devons voir le ministère du successeur de Pierre, non seulement comme un service «global», en atteignant chaque Église particulière de «l`extérieur», comme il était, mais comme appartenant déjà à l`essence de chaque Église particulière de «within» (58). En effet, le ministère de la primauté implique, en substance, une véritable puissance épiscopale, qui n`est pas seulement suprême, pleine et universelle, mais aussi immédiate, sur tout le monde, qu`il s`agisse de pasteurs ou d`autres fidèles (59). Le ministère du successeur de Pierre comme quelque chose d`intérieur à chaque Église particulière est une expression nécessaire de cette intériorité mutuelle fondamentale entre l`église universelle et l`église particulière (60). 19. la Bienheureuse Vierge Marie est le modèle de communion ecclésiale dans la foi, dans la charité et dans l`Union avec le Christ (79).

«Éternellement présent dans le mystère du Christ» (80), elle est, au milieu des apôtres, au cœur même de l`église à sa naissance (81) et de l`église de tous âges. En effet, «l`église se réunit dans la partie supérieure (du Cénacle) avec Marie, qui était la mère de Jésus, et avec ses frères. Nous ne pouvons donc pas parler de l`église à moins que Marie, la mère du Seigneur, y soit présente, avec les frères du Seigneur» (82). Ce sont des contraires en termes d`accent sur les liens et les limites visibles. Le modèle institutionnel met l`accent sur la structure formelle et a une compréhension binaire de l`appartenance. Le modèle de communion (les deux variantes qu`il discute sont le peuple de Dieu, et le corps du Christ) met l`accent sur la structure intangible, mystique ou spirituelle et permet des degrés d`appartenance. 7. l`église du Christ, que nous professons dans le credo pour être un, Saint, catholique et apostolique, est l`église universelle, c`est-à-dire la communauté mondiale des disciples du Seigneur (31), qui est présent et actif au milieu des caractéristiques particulières et de la diversité des personnes, des groupes, des temps et des lieux.

Parmi ces multiples expressions particulières de la présence salvatrice de l`unique église du Christ, il y a à trouver, à partir du temps des apôtres, les entités qui sont en elles-mêmes des églises (32), parce que, bien qu`elles soient particulières, l`église universelle est présent en eux avec tous ses éléments essentiels (33). Ils sont donc constitués «après le modèle de l`église universelle» (34), et chacun d`eux est «une partie du peuple de Dieu confiée à un évêque pour être guidé par lui avec l`aide de son clergé» (35). Il est utile d`avoir un ensemble standard de questions à poser aux modèles ecclésiologiques que vous souhaitez comparer. Je vais poser ces questions: les évêques Leo Soriano (à gauche), Mike McKee et Sally Dyck participent à la communion le 27 février.

Comments are closed.